Sélectionner une page

Blog

Accueillir sa vulnérabilité

par | 7 Fév 2022 | Expériences, Tips

Cher lecteur, chère lectrice,

Dans cet article, je vais vous révéler une partie secrète de moi-même.

Ici, j’ose dévoiler ma vulnérabilité, ainsi que des schémas que j’ai combattus, qui sont revenus et avec lesquels je fais la paix.

Je vous partage aussi un cheminement pour se libérer des patterns qui nous replongent dans nos zones d’ombre.

accueillir sa vulnérabilité
Ne pas juger sa vulnérabilité
La vulnérabilité est notre plus grande force

Blog

Accueillir sa vulnérabilité

par | 7 Fév 2022 | Expériences, Tips

Cher lecteur, chère lectrice,

Dans cet article, je vais vous révéler une partie secrète de moi-même.

Ici, j’ose dévoiler ma vulnérabilité, ainsi que des schémas que j’ai combattus, qui sont revenus et avec lesquels je fais la paix.

Je vous partage aussi un cheminement pour se libérer des patterns qui nous replongent dans nos zones d’ombre.

accueillir sa vulnérabilité

Rêver sa vie

90 %* du temps je suis dans le déni.

  • Quand je dis que tout va bien alors que je viens de manger une tablette de chocolat
  • Quand j’ai cette impression de pouvoir atteindre mes objectifs alors que je n’ai pas de plan d’action,
  • Quand je fais des listes de to-do et que je les laisse dans un coin
  • Quand je me dis « demain, j’y arriverai » alors que je n’ai rien mis en place.
  • Quand je me trouve des excuses, il fait trop chaud, il pleut, j’ai faim, j’ai trop mangé, pour ne pas être efficace,
  • Quand je me sens être une personne spéciale, alors que je n’avance pas,
  • Quand je rêve à un chiffre d’affaire à 6 ou 7 chiffres, alors que je ne fais rien pour avoir de nouveaux clients.

 * pourcentage fictif basé sur une impression quand j’étais dans un état de sympathique agressif** 😉

La réalité

En étant un peu plus objectif, j’ai largement tendance*** à rester dans ma zone de confort. Je ne me montre pas. Je ne change rien à mon train-train quotidien. Et les journées passent sans rien de nouveau dans ma vie « bien remplie » !

Chaque nuit, mon cerveau renforce les chemins neuronaux des expériences que j’ai fait la veille et qui m’ont maintenu en vie. Et le lendemain, les automatismes sont là pour refaire la même chose.

Le cerveau est paresseux. Il veut économiser de l’énergie. Il se repose sur ses acquis. Et c’est comme ça que nous passons la plupart du temps en pilote automatique. Nous vivons le même type de pensées, les mêmes occupations, les mêmes interactions, les mêmes gratifications instantanées.

Une gratification instantanée c’est le petit plaisir que l’on va s’octroyer, sans considérer les conséquences à moyen ou long terme, parce qu’il faut bien se faire plaisir dans la vie. Par exemple, un dessert, une sucrerie, un verre d’alcool, alors qu’on essaie de perdre du poids ou de se remettre en forme.

Une part de moi est hyper-conciliante et va dire « oui » à toutes mes demandes de plaisir immédiat, regarder une vidéo YouTube sur les tiny house, lire un article sur l’activité du cerveau la nuit, manger une part de gâteau au chocolat-noisette-caramel.

 *** ce ne sont que des exemples qui étaient très présents toute une partie de ma vie. Bien évidement, je ne suis pas cela, c’est ce que j’ai expérimenté pendant de nombreuses années, jusqu’à avoir une prise de conscience supplémentaire !

Contre-attaque

Une part de moi va être hyper-sévère et va juger la partie hyper-conciliante.

« Tu n’es pas concentrée !
Tu n’es pas capable d’être persévérante !
Tu n’arriveras à rien !
Ce n’est pas correct ce que tu fais ! »
Et là, je peux être très dure avec moi-même.

Alors, je me lance des défis, des challenges.
Je me mets à jeûner.
Je règle mon réveil plus tôt.
Je refais ma to-do-list.
Je suis en mode « Go ! Go ! Go ! ».

Et au bout d’un moment, je m’arrête pour une raison « inconnue » ou parce que je suis épuisée.
Je retrouve mes comportements habituels.
Et, je me retrouve à nouveau dans l’insatisfaction.

Hyper-étiquetage

J’ai identifié plusieurs stratégies de fonctionnement et de déni, qui me permettent de me sentir bien. L’une d’elles est la procrastination active. Au lieu de faire ma tâche prioritaire n°1, je fais d’autres tâches importantes. Résultat : je suis contente d’avoir avancé.

Je ne regarde pas mon « échec » de ne pas avoir réalisé la tâche n°1 !

Et je m’offre une petite récompense, une vidéo d’un humoriste, ou parfois même 2h de vidéos humoristiques.

Comme ça, nous pouvons passé d’un état à l’autre, hyper-sévère, hyper-déprimée, hyper-conciliante, hyper-active, et finalement hyper-inefficace.

Quand une dead line s’approche, je visite aussi l’état hyper-efficace.

Ma coach me disait : « ça c’est tricher… c’est de la motivation externe ! »

Etat de flow

Je suis aussi hyper efficace quand je suis dans un état de flow.

À un moment donné, j’ai l’inspiration, je me mets à écrire ou à faire la tâche que je dois accomplir et le résultat est tout à fait satisfaisant.

J’ai eu du mal à identifier les facteurs qui provoquent cet état de flow.

Est-ce une histoire d’étoiles parfaitement alignées ? Un temps de gestation arrivé à terme ? Une impulsion extérieure qui m’a mis en action ?

Et je vous avoue que s’il faut attendre le bon alignement des planètes, la bonne phase de lune pour pouvoir avoir des résultats avec son entreprise, ça pourrait donner une excuse supplémentaire pour ne pas se mettre en mouvement !

Je vous parle de mon expérience personnelle, certaines de mes amies arrivent à se calquer avec le mouvement des astres. Pour l’instant, je n’ai pas cette compétence-là.

Révélation

J’ai découvert, que derrière ces états hyper-high & down, se cache une partie de moi blessée, terrorisée, impuissante.

Comme j’ai énormément de capacité à faire face au stress, à l’angoisse, je tiens, encore et encore et ne m’effondre pas souvent.

Et après avoir pédalé dans la semoule, je me suis rendue compte que je n’avançais pas pour une raison : ne pas avoir écouté cette partie blessée, ne pas avoir pris le temps de guérir cette partie-là, ne pas avoir pris la décision de prioriser cela, même si le bénéfice n’est pas évident.

Qu’est-ce que ça va me rapporter de regarder mes blessures ?

Comment ça va me faire avancer ?

Et si dans la vie, le but numéro 1 était juste de guérir nos blessures ?

Entrer en relation avec les parties que l’on aime le moins de soi-même, prendre soin d’extraire le poison qui nous maintient dans cet état et avoir la patience de la cicatrisation.

Explication biologique

Pour ma part, ça a été une immense révélation. Un jour, j’ai compris que ces comportements étaient uniquement là pour me protéger. C’est-à-dire, face à un type de situation que j’avais perçue comme dangereuse, mon corps a adopté une réponse physiologique provoquant un comportement.

En effet, face à un danger, les animaux (humains inclus) adoptent :

  • soit une attitude agressive, de combat,
  • soit de fuite, le déni est une sorte de fuite,
  • soit d’immobilité en essayant de passer pour invisible (se fondre dans le décor pour ne pas être repéré par le prédateur). C’est la sidération qui nous empêche de réagir dans certaines situations.

Corriger les « mauvaises habitudes »

C’est possible de corriger ces réactions habituelles qui se manifestent lorsqu’on est en situation de stress.

Pour cela, il est indispensable de :

  • être dans un environnement sécurisant,
  • être dans une relation de confiance avec son coach/thérapeute/soi-même dans sa capacité de changer ses schémas de fonctionnement,
  • observer ses réactions,
  • prendre conscience de son fonctionnement,
  • initier des actions régulatrices.

Le chemin pour modifier ses schémas de fonctionnement renforcés par son cerveau est basé sur la répétition, encore, et encore d’une nouvelle manière de faire.

Cela demande de la régularité et de la persévérance pour avoir un résultat.

C’est comme en sport, ou quand on apprend une nouvelle langue, ou un instrument de musique. Il est nécessaire de s’entraîner et de rectifier peu à peu son comportement réactif.

Je vous propose des accompagnements

  • 1 mois pour comprendre la base,
  • 2 mois pour mettre en place le processus,
  • 6 mois pour intégrer les habitudes pour vous construire la vie de vos rêves, et déjà des premiers passages à l’action qui vous offrent des résultats concrets.

Vous souhaitez plus d’information, réservez un appel de 20 min !

A très bientôt

Laure

Améliorer son Business maintenant !

Réservez
votre appel
SUCCÈS-CONNEXION
20 min de coaching
GRATUIT

accueillir sa vulnérabilité

Nous contacter

2 + 4 =